•  La Brenne pays aux Mille étangs plus exactement 2234, en majorité privés. Cette région est la mienne. J'y suis né. Pour moi c'est une merveille.

     

    La Brenne est un espace accueillant
    Dans le hameau du Bouchet, vous trouverez une maison du Parc où vous pourrez vous informer sur toutes les façons de faire connaissance avec la nature brennoue, et déguster les spécialités locales. Dissimulée en bord d'étang, une maison de la nature présente la faune et la flore sauvage.
    Parmi cet espace de découvertes infinies, les lieux les plus propices sont les observatoires permettant de voir sans être vu. Ils sont souvent situés le long des étangs, comme les sentiers nature.

    Préservé, ce territoire demeure un lieu très important de reproduction pour les oiseaux migrateurs ayant passé, pour la majorité, l’hiver en Afrique. Sur les 267 espèces  qui y trouvent refuge et nourriture, 150 sont nicheuses. Première zone française de peuplement pour la cistude d'Europe, tortue aquatique en voie de disparition, le Parc abrite aussi de nombreuses espèces d'insectes et en particulier des libellules

    La Brenne abrite la plus importante population de Cistude d'Europe, mascotte du Parc naturel régional : 100 000 petites tortues aquatiques faciles à observer l'été quand elles prennent leur bain de soleil. Les insectes y sont nombreux avec, en particulier, deux tiers des espèces françaises de libellules. Ces élégantes demoiselles font le délice du Faucon hobereau et du Guépier d'Europe qui capturent les malheureuses en plein vol.

     

    Etang de la Gabrière

    La brenne

     

    La brenne

     

    La brenne

     

    La brenne

     

    La brenne

     

     Chemin menant à l'observatoire

    La brenne

     

    Des sangliers ont passé ici

    La brenne

     

     L'observatoire

    La brenne

     

    Petit ruisseau passant sous la passerelle. L'été, on peut y observer la cistude (tortue)

    La brenne

     

    La brenne

     

    La brenne

     

    La brenne

     

    La brenne

     

    La brenne

     

    La brenne

     

    La brenne

     

     

    La vache observe l'atterrissage des Cygnes

    La brenne

     

    Ci-dessous des ( buttons )

    L’on dit que ces petites buttes de grès proviendraient des « dépâtures » de Gargantua qui, traversant la région, aurait fréquemment secoué ses bottes au-dessus de la Brenne.

    La brenne

     

    La brenne

     

     Etang à la tombée de la nuit

     

    étang de l'Ardouine

     

    étang de l'Ardouine

     

    étang de l'Ardouine

     

     

    accueil

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique